Our Blog

Jean-Claude-Jayet-Mysterieuse-Nonoha-web-couv-face

RESUME DU LIVRE 

     « Le mystérieux passage de Noronha »

Dans un futur proche et dévastateur, la Terre devient un purgatoire pour les humains par l’intermédiaire d’une création impensable et dispensatrice d’un univers de souffrance : Enfernator. Le cruel Morgoth en est l’instigateur et apparaît comme le pire cauchemar de l’humanité.

Deux jumeaux exceptionnels, Will et Tom Hooneker, décident d’unir leurs forces et leurs connaissances dans l’élaboration d’un laboratoire de recherche sur la vie astrale.

Au travers d’expériences de mort imminente et de découvertes incroyables sur un mystérieux passage temporel, l’avenir semble devoir être lié à une entité aux pouvoirs surprenants.

Une fantastique odyssée au plus profond des âges, dans une envolée épique au cœur de personnages plus pittoresques les uns que les autres. La roue implacable du destin décidera-t-elle du sort des hommes ?…

Analyse d’un lecteur :

 

« Dans ce roman haletant, l’auteur développe une plongée fantastique dans un futur proche de deux jumeaux exceptionnels qui, révoltés par la misère humaine et les injustices, vont se lancer dans un long et périlleux combat contre le responsable de cet abominable crime donnant une succession de rebondissements toujours plus intenses avec des personnages charismatiques que l’on prend plaisir à voir évoluer au fil de leurs aventures, combat qui leur permettra, après la découverte d’un mystérieux passage, de pouvoir partir communiquer vers l’au-delà et de passer du monde des vivants à celui des morts.

De plus l’auteur arrive à glisser habilement, tout au long du récit, des références historiques du passé et du présent, ce qui rend l’histoire plus captivante. »

 

 

.

 

BIOGRAPHIE :

Il aime le cinéma, la lecture, tous les arts, le sport et la langue espagnole.

Adepte de l’humour absurde, il apprécie notamment les Monty Python, Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, Buster Keaton, les Marx Brothers, Jacques Tati, Blake Edwards, J.-Y. Lafesse, Didier Bénureau, Jean Yanne, Coluche, François Cavanna, le professeur Choron, Francis Blanche, Pierre Dac, Élie et Dieudonné, le Comte de Bouderbala et tous ceux dans le même registre.

« Jouer à Dieu n’est permis qu’au Diable ! Le malheur des hommes est qu’il ne joue pas souvent ! » dit-il avec regret sur les injustices et les misères de l’humanité, vaste sujet qu’il développe avec fantaisie.

C’est son premier roman.

Comments ( 0 )